La réflexologie

La réflexologie

Nullam euismod commodo

La réflexologie est une discipline holistique ou globale de la santé et du bien-être reposant sur le principe selon lequel chaque organe, glande ou fonction du corps correspondrait à un point ou à une zone précise (appelée zone réflexe), et projetée sur les pieds, les mains, le dos ou la tête. Il existe plusieurs approches de la réflexologie. On peut en distinguer au moins trois principales :

1. L’approche chinoise, la plus ancienne, fondée sur les principes de médecine traditionnelle et l’énergétique chinoise.
2. L’approche américaine, Méthode Ingham®, (dite réflexologie « moderne » ou « occidentale ») suit les principes de la neurophysiologie médicale.
3. L’approche des thérapies manuelles : réflexothérapies (auriculothérapie, sympathicothérapie…), traitement des Points Knap, techniques réflexes périostées, du tissu conjonctif et dermalgies viscéro-cutanées.

Présentation de la réflexologie occidentale dite moderne.
Article diffusé dans la revue HEGEL (Revue scientifique francophone de formation, d’informations, et d’actualités professionnelles).

Evaluer les effets de la réflexologie : réflexion à propos d’une étude clinique sur le stress du quotidien

La réflexologie dite « moderne ou occidentale » a été développée au début du XXe siècle par des médecins américains et européens ayant analysé le rôle des réflexes dans le système nerveux. Les premières études scientifiques des réflexes reposent sur des travaux de neurologie menés à la fin du XIXe siècle en Europe. La réflexologie plantaire telle qu'elle se pratique aujourd'hui trouve ses fondements dans les travaux du Docteur William Fitzgerald. En 1915, William Fitzgerald (1872-1942), médecin américain, publie «La thérapie des zones». Il y décrit en détail les dix zones longitudinales égales qu’il a déterminées sur le corps ; cinq de chaque côté de la ligne médiane. Chacune de ces zones part du milieu d’un des orteils, traverse le corps jusqu’au haut de la tête, puis longe les bras pour se terminer dans les doigts de la main. Chaque organe ou partie du corps est représenté dans les mains et les pieds.

En 1919, Joseph Riley, médecin américain, publie « Zone therapy simplified ». Eunice Ingham (1889-1974), physiothérapeute américaine, et collaboratrice des Drs. Fitzgerald et Riley, fait connaître la réflexologie plantaire au grand public à travers son ouvrage: "Ce que les pieds peuvent raconter grâce à la réflexologie", publié en 1938. Elle a mis au point la pratique de la réflexologie plantaire en s’inspirant de « La thérapie des zones », de Dr. W.Fitzgerald.

Edzard Ernst, médecin britannique, a participé à de nombreuses publications médicales et scientifiques dans le domaine des médecines non conventionnelles. Dans son ouvrage « Médecines alternatives : le guide critique », publié en 2005, il définit la réflexologie comme suit : « Méthode thérapeutique faisant appel à la pression manuelle appliquée sur des régions spécifiques, ou zones, des pieds (et parfois des mains ou des oreilles) réputées correspondre à des régions du corps, afin de faire disparaître le stress, ainsi que de prévenir et de traiter les troubles physiques » (p. 66).

La réflexologie est étroitement liée aux effets des réflexes sur le corps. Le fonctionnement d’un réflexe reflète le principe selon lequel les nerfs réagissent à une excitation mécanique ou électrique. En stimulant les cellules nerveuses du pied ou de la main, on agit sur une meilleure transmission de l’influx nerveux dans le corps. Le système nerveux est responsable de l’envoi, de la réception et du traitement des influx nerveux. Tous les muscles et les organes du corps dépendent de ces influx nerveux pour fonctionner.

Le réflexologue utilise des cartographies réflexes et tisse des liens avec la topographie corticale où chaque segment de l’aire motrice et de l’aire sensorielle du cortex cérébral est associé à une partie du corps. La réflexologie a des effets calmants sur le système nerveux. Celui-ci est parmi les premiers systèmes organiques à être exposé aux conséquences néfastes du stress. Il y a un lien étroit entre stimulation des zones réflexes, système nerveux et terminaisons nerveuses. La relation qui existe entre les zones et les organes se fait grâce aux réseaux des lignes longitudinales associées aux circuits neuro-réflexes, trajectoires nerveuses jusqu’au cortex et thalamus. La réflexologie utilise les pressions manuelles exercées sur les zones réflexes et les terminaisons nerveuses. La réflexologie régule les réflexes vago-sympathiques (stimulation de système parasympathique et inhibition du système sympathique). L’objectif est de stimuler le potentiel vital des organes et des glandes.

Le réflexologue est en mesure de constater certains troubles et d’apaiser certaines tensions. La plupart du temps, il est sollicité pour gérer des troubles fonctionnels dus au stress et procurer une détente générale. La réflexologie a un effet calmant, apaisant, déstressant, revitalisant et rééquilibrant.
En France, le titre professionnel de réflexologue est reconnu par l’Arrêté du 17/07/2015, publié au J0 N°170 le 25/07/2015.

La réflexologie et la Santé Durable

Chambre des professions de la santé durable

L'ambition de la Chambre Nationale des Professions de la Santé Durable est de fédérer les praticiens de haut niveau de compétences, de les accompagner, d'apporter de nombreux services à ses adhérents, d’encourager la synergie des diverses disciplines de la santé, de partager les connaissances et les expériences, d’agir pour la sécurité du patient et l’efficacité des soins.

Dans cet esprit elle poursuit l’objectif de maintenir un équilibre durable entre le milieu naturel et l’être humain. La Chambre Nationale des Professions de la Santé Durable est la voix des praticiens et des patients, le parti de l'humain.

Les missions de la Chambre Nationale des Professions de la Santé Durable :

- réunir les praticiens partageant une vision globale de la santé respectueuse de l'environnement
- promouvoir la prévention de la santé auprès du grand public
- organiser la sécurité du praticien et des patients
- valoriser la synergie des disciplines dans l’intérêt du praticien et du patient
- apporter un ensemble de services aux adhérents,
- promouvoir l’efficience des soins grâce à la synergie des compétences,
- s’inscrire dans une démarche collective de prévention de la naissance jusqu'à 100 ans et plus.

Site internet de la Chambre des professions de la santé durable : Voir
Copyright ©2015 : Chambre des Praticiens de la Santé Durable / Création graphique PHILIPPE LOIZEAU